On parle de nous

En'jo bientôt dans le Var et déjà dans Nice Matin

Un nouveau business model pour le dépannage à domicile dans le Var ? Nice Matin a rencontré Taïsei Miura, CEO d'En'jo, qui a déjà implanté son service à Nice et à Cannes.

Le "Uber du dépannage à domicile d'urgence" va débarquer dans le Var
    
Testée à Nice et à Paris, une application pour smartphone, sur le modèle des véhicules avec chauffeurs sur commande, pourrait s’inviter sur le marché du dépannage à domicile du Var.

Problème de serrure, canalisation bouchée, chaudière en rade… Ce service de dépannage est présenté comme une solution contre les mauvaises surprises.

"Des personnes se font arnaquer en se fiant aux cartes de visites distribuées dans les boîtes aux lettres. Des en-têtes bleu-blanc-rouge font penser que ce sont des prestataires officiels, mais on nous fait un devis par téléphone de 100 euros et quand quelqu’un vient, la facture peut monter à 1.490 euros."

De passage dans les locaux de l’Union Patronale du Var (UPV) à Toulon, Taïsei Miura, le PDG de Majikan – une start-up* chaperonnée par le groupe Veolia –, a présenté une application pour smartphone qui pourrait bousculer le marché de l’artisanat. Baptisée En’jo, cette appli est qualifiée par son promoteur de "Uber du dépannage à domicile d’urgence".

L’interface permet d’obtenir à partir de son téléphone une intervention en moins de deux heures, à prix garanti. Les artisans sont géolocalisés et les tarifs, pour les opérations types, forfaitisés. Les clients règlent directement via l’application.

"C’est la garantie du “pas d’arnaque”(...) Les clients notent les intervenants en fonction de la courtoisie, la ponctualité et la qualité de la prestation."

"Création d'activité"

Expérimenté depuis l’automne en Île-de-France et sur la Côte d’Azur, le dispositif s’appuie sur un réseau de professionnels sélectionnés en amont, rétribués moyennant commission. Il s’agit de très petites entreprises ou d’auto-entrepreneurs, la plupart du temps recrutés par cooptation (un plombier apporte un chauffagiste, etc.). "Nous travaillons avec une cinquantaine de prestataires sur Nice et Cannes. On n’est jamais sûr de réussir mais on est bien parti."

L’ubérisation ne risque-t-elle pas...

Lire la suite sur www.varmatin.com

J'ai besoin
d'être dépanné
J'ai besoin d'être dépanné
Demandez une intervention :