Le blog d'En'jo

Top 5 des excuses bidon pour un dépannage trop cher

Les factures des dépannages en urgence atteignent parfois des sommets. Notre top 5 des perles en matière d'explications bidon, avancées par certains dépanneurs peu scrupuleux et aux pratiques floues.

Qui n’est jamais tombé des nues à l’annonce d’un tarif de dépannage en urgence bien trop excessif ? En général, une fois la réparation faite ! Certains plombiers, chauffagistes, serruriers, ou électriciens ne lésinent pas sur la facture. Les explications qu’ils donnent pour tenter de nous faire avaler la couleuvre sont parfois étonnantes ! La preuve par 5.

« La recherche d’une fuite, c’est cher »

Louise constate une fuite d’eau sous son évier, au niveau de sa tuyauterie, et appelle un plombier. Après quelques minutes, ce dernier lui annonce le montant de l’intervention : « 170 € pour la recherche de fuite et entre 150 et 300 € pour changer le robinet ». Un plombier honnête ne vous proposera pas de changer un robinet quand le problème vient d’un joint ou d’un tuyau !

« Le soir, on a 2 fois plus de charges ! »

Clarisse reste bouche bée quand le serrurier lui présente la facture : 200 % de majoration passées 20h. Prudente, elle avait pourtant réclamé un devis qui ne faisait pas mention de ce surplus. L’explication du dépanneur ? « Nos charges sont plus importantes le soir ». Une réponse hors de propos. En général, il est d'usage qu'une intervention le soir soit majorée de 50%.

« Je prends votre carte mais vous ne paierez pas. »

Victime d’une panne de courant, Christiane fait appel à un électricien qui lui assure qu’il faut changer tout le tableau électrique, sans lui présenter de devis. En tout, plus de 3 000 € à payer par carte bancaire. L’électricien la rassure : « Vous ne serez pas débitée,  il s’agit simplement d’une empreinte bancaire, c’est à votre bailleur de payer ». Le hic, c’est lorsque Christiane présente la facture à son bailleur : ce dernier refuse de payer car aucun devis ne lui a été soumis avant les travaux… Cerise sur le gâteau, le prix est bien supérieur à ce que cela aurait dû lui coûter en réalité.

« Le prix de l’essence a augmenté »

En plein hiver, chez Julien, les radiateurs ne fonctionnent plus. Il contacte dans l’urgence un chauffagiste sans lui demander ses tarifs. Lorsque ce dernier lui présente la facture, Julien peut y lire, se rajoutant au prix de l’intervention, une autre dépense : 200 € de frais de déplacement. Raison invoquée ? « Il faut bien payer mes frais d’essence » !

« Votre assurance paiera »

Clément a claqué la porte de son appartement et fait appel à un serrurier. Pour l’ouvrir, ce dernier casse la serrure trois points à l’aide d’un poinçon et d’un marteau. Résultat, il faut changer la serrure. La facture grimpe. Pour rassurer son client, l’artisan explique « J’indiquerai sur la facture que votre serrure a été vandalisée. Après une déclaration au commissariat, votre assurance vous remboursera ». En plus de payer 10 fois le prix de l’intervention, vous commettez une arnaque à l’assurance.
 
Et vous, quelles explications ou raisons farfelues avez-vous entendues de la part de certains dépanneurs ?