Le blog d'En'jo

Gare aux plaquettes bleu blanc rouge dans votre courrier !

Elles encombrent nos boîtes aux lettres et se donnent des airs de papiers officiels. Mais derrière cette apparence, les plaquettes et prospectus de numéros d’urgence sont de vrais pièges.

Un prospectus bleu blanc rouge de numéros d’urgence, voilà de quoi flatter la fibre légitimiste de celui qui le trouve dans sa boite aux lettres. Voilà surtout de quoi le faire peut-être renoncer à le jeter à la poubelle. Une petite voix intérieure lui susurre en effet qu’il ne faut pas se débarrasser d’un tel document, car on peut toujours avoir besoin des pompiers... C’est sur cette ambiguïté que jouent certains acteurs du monde du dépannage d’urgence, pour installer durablement leur fiche cartonnée chez les particuliers.
 
Alors, parfois, pris par une urgence, et parce que la plaquette est à portée de main, on se laisse tenter et on appelle l’un de ces numéros. La mésaventure n’est jamais loin.

Les abus des sociétés qui éditent ces plaquettes

Les sociétés qui éditent ces plaquettes se révèlent souvent bien peu scrupuleuses. Voici les principaux abus dont elles se rendent coupables :

  • un prix est donné par téléphone et gonfle considérablement une fois que le dépanneur est sur place (prix du déplacement non mentionné, changement de la totalité du circuit pour une simple prise électrique, remplacement de la porte pour un simple problème de serrure…)
  • aucun devis n’est proposé (pour rappel, au-delà de 150 € TTC de travaux, la loi impose au prestataire de fournir un devis. Cela concerne notamment des “travaux de réparation portant sur des équipements électriques, électroniques et électroménagers, des prestations de dépannage (...) serrurerie, plomberie, installation sanitaire, étanchéité. Source : Site de l’administration française)
  • aucune facture n’est fournie après paiement

Une rapide vérification sur Internet permet d’ailleurs de se rendre compte que les numéros de dépannage en plomberie, électricité, serrurerie ou chauffage, pourtant différents sur la plaquette, renvoient en fait tous à la même société.
 
Alors, avant de tomber dans le panneau, voici quelques conseils pour reconnaître que l’éditeur de la fiche cartonnée n’est pas sérieux.

A quoi reconnaître une liste de numéros d’urgence mensongère ?

En plus des couleurs, plusieurs caractéristiques peuvent vous alerter sur le fait que la plaquette fournit une information abusive :

  • l’utilisation d’un blason (celui de la ville le plus souvent) donne l’illusion qu’il s’agit d’un document édité par un organisme officiel.
  • le mélange de numéros d’urgence en plomberie, électricité et serrurerie, et de ceux des pompiers, du SAMU ou de la police, crée la confusion dans les esprits.
  • une mention qui précise justement que ces numéros n’ont aucun caractère officiel, dans une police de caractères très petite, donc difficilement visible..
  • la mention, toujours difficilement lisible, précisant, si des prix d’intervention sont mentionnés, que ceux-ci ne comprennent pas le coût du déplacement.

La plupart des mairies concernées par ces abus ont d’ailleurs émis des recommandations de prudence auprès de leurs administrés. Aucune de ces mairies ne dispose de ses propres services d’urgence auprès des particuliers, que ce soit pour la plomberie, l'électricité, la serrurerie ou le chauffage.

Téléchargez l’app En’jo afin de pouvoir contacter le meilleur professionnel près de chez vous.  Les commentaires des clients sont autant d’avis pour faire votre choix. Pour vous, finies les mauvaises surprises : restez zen avec En'jo !

J'ai besoin
d'être dépanné
J'ai besoin d'être dépanné
Demandez une intervention :